Morceau choisi 6 : Le grand-père

Couic… La vie s’écoulait paisiblement. Couic… Au rythme du gémissement du fauteuil à bascule du patriarche. Couic… Couic… Couic… Couic… Oui, – couic – la vie- couic – s’écoulait – couic – paisiblement  – couic… 

 Le Président de Klerk avait libéré Mandela après que ce dernier eut passé vingt-sept années encadré par des geôliers. Terre infernale qui se réveillait parfois. Couic-couic… Couic-couic… Ainsi, le vieux Magnus, inusable du haut de ses quatre-vingt-onze ans, quittait de temps en temps son fauteuil à bascule par inaltérable conscience professionnelle ou instinct politique :  surveiller les récoltes et le bétail ou participer aux réunions municipales, gesticulant et martelant encore les tables d’un poing que la fièvre de l’afrikanerdom  rendait toujours aussi ferme. Couic-couic-couic… Terre qui  se réveillait, brûlante de passions, au rythme des réformes qualifiées de « suicidaires » que le gouvernement « traître » de Pretoria annonçait. De Klerk, c’était un « couac » qui faisait accélérer le couic-couic de son fauteuil à bascule. 

      « - Ce président de Klerk est un âne. S’il avait lu la Bible, il saurait qu’on ne peut pas s’asseoir à la même table qu’un nègre. C’est vraiment écrit dans la Bible. Et pourtant, c’est ce qu’il fait. Il s’assoit à leur table des négociations. Je prie chaque jour, comme le faisaient les Trekkers du 19ème,  en implorant Dieu de nous sauver. Ils étaient 468  contre dix mille cafres. Ils se sont tout simplement mis à genoux et ont prié « Mon Dieu, sauve-nous ! » Et Dieu les a écoutés. Dieu les a aidés. Il  leur a livré les cafres. Dieu nous sauvera encore. Oui, Dieu nous sauvera une fois de plus… » 

 


Répondre

ksar-hellal"sacrifiee,abuse... |
LES INJUSTICE |
sijetaismairedeTournehemen2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Création d'entreprise dans ...
| La Flèche Noire
| la simpson