Morceau choisi 5 : Barbara la domestique

Barbara la silencieuse, la domestique au service de la famille depuis deux générations,  avait traversé la pièce au même moment, ses gros gras bras noirs brillants enserrant une immense pile de linge bien blanc. Ils étaient si potelés les bras de Barbara ! Et surtout si noirs que Mervin se demandait parfois quel secret elle pouvait bien utiliser pour ne pas déteindre sur du linge si blanc ! Les gros gras bras noirs brillants de Barbara ! Le petit garçon avait suivi du regard sa démarche aérienne, jusqu’à ce que le dernier pli de ses jupes eût disparu par l’embrasure de la porte, dans toute la grâce de son silence.  Toujours silencieuse et d’autant plus surprenante la vieille Barbara que, malgré son volume impressionnant qui se mouvait dans ses longs tissus et qui lui donnait des allures de pachyderme mu par des coussins d’air – ce qui inspirait chez Mervin une sorte de respect mêlé de crainte et de fascination – elle usait d’une recette magique pour ne jamais faire craquer les lames du parquet, comme si elle avait défié les lois de l’apesanteur. Ce parquet qu’elle astiquait et cirait régulièrement. C’était peut-être justement parce qu’elle en connaissait le moindre centimètre carré et en avait percé tous les mystères…Alors que la belle Mme van Heerden, aussi légère et gracieuse qu’un springbok, faisait gémir le parquet au moins cent fois par jour.

 


Répondre

ksar-hellal"sacrifiee,abuse... |
LES INJUSTICE |
sijetaismairedeTournehemen2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Création d'entreprise dans ...
| La Flèche Noire
| la simpson